Les bois et forêts occupent environ 9% du territoire de la Loire-Atlantique. Le Département gère au total 400 ha de boisements, dont quatre massifs forestiers qui font l’objet d’un plan d’aménagement forestier. Les propriétés de Touffou (Vertou) et de Vioreau (Joué sur Erdre) sont insérées dans des massifs anciens vastes, alors que les propriétés de La Desnerie (Chapelle sur Erdre) et des Rocs de Gascaigne (Guémené Penfao) sont des entités plus réduites et plus jeunes. En 2014, le Département a signé un Contrat Loire-Atlantique Nature avec l’Office National des Forêts pour accompagner la gestion pratiquée par cet organisme sur les 4500 hectares de la Forêt domaniale du Gâvre. Le bocage, forme paysagère dominante en Loire-Atlantique, résulte d’une exploitation agricole basée sur un système de polyculture et d’élevage, pour le développement de l’agriculture. Les prés, haies et talus qui le caractérisent sont particulièrement représentés au nord et au sud de l’Estuaire de la Loire, au nord du département, et à l’est d’Ancenis. Ce milieu bocager caractéristique présente un intérêt écologique, hydrologique, paysager et culturel indéniable.

Le site de Kersalio

Guérande

Le Département de Loire-Atlantique a acquis en 1988, au titre des espaces naturels sensibles, le site de Kersalio, manoir datant du XVè siècle. Afin de valoriser la connaissance scientifique et populaire liée à ces ruines et leur environnement, le Département met à disposition du public une balade inédite et étonnante : muni de votre smartphone, et grâce à un jeu de piste, suivez les indices et rencontrez les occupants de Kersalio qui vous raconteront l'épopée de ce lieu mystérieux.

Vue d’ensemble du site :

A mi-hauteur sur le coteau de Guérande, le Manoir de Kersalio et ses dépendances surplombent les marais salants depuis le XVème siècle. Jusqu’au XIXème s., c’est une propriété de nobles exploitant le sel pour le compte du commerce intérieur breton essentiellement. Reconvertie en domaine agricole au XIXème siècle, sa morphologie actuelle atteste de ces activités passées.

Le site est composé, au sud, de bâtiments en ruines, dont une tour orientée vers les marais. Ce petit bâti est entouré de prairies avec au nord, un chemin creux à murettes remontant vers le village du Clis, et une pièce d’eau artificielle résultant, vraisemblablement, d’une ancienne carrière de pierres. Du haut du chemin creux, le visiteur peut apprécier le paysage des marais salants en contrebas, et au loin, la Flèche sableuse de Pen Bron et son prolongement jusqu’à la Presqu’île du Croisic.

Le moulin d'Angreviers

Gorges

Propriété départementale depuis 2002, ce lieu se situe sur les anciens terrains de la Fondation de la Providence (rives droite et gauche). Ouvert librement au public, il est facilement accessible depuis la RD 76 entre Gorges et Monnières au lieu-dit « La Basse Simplerie » (Angreviers, rive gauche).

Le bois de Buis

Gorges

L’ancien parc du château de l’Oiselinière se situe sur les coteaux de la Sèvre nantaise, à proximité du moulin du Liveau et du château. Ce boisement de 3 ha a été acheté en 2007 par le Département lors de la vente du domaine. Ce site a longtemps été interdit au public.

La Fontaine aux Bretons-Monval

Pornic

Le site de la « Fontaine aux Bretons » est situé au sud de la commune de Pornic. Depuis la fin des années 70, le Département a acquis prés de 20 ha sur cette frange littorale d’environ 3 km. Ce paysage de falaises, typiquement littoral, recèle une diversité de milieux qui surplombent la plage de la Fontaine aux Bretons et de minuscules criques inaccessibles.

La forêt de Touffou

Vertou

La forêt départementale de Touffou est située sur la commune de Vertou, au sud-est de l'agglomération nantaise. D'une superficie de 47 hectares, elle fait partie d'un massif forestier de 230 hectares. Acquise en 1977 par le Département, cette forêt périurbaine offre un cadre naturel propice aux activités de plein-air (randonnée, cyclisme...) et à la découverte de l'écosystème forestier.