Brambel - La pointe de la Croix - Rio More

Le secteur de Brambel, Rio More et la pointe de la Croix se caractérise par une côte rocheuse au nord du bourg de Piriac-sur-Mer. Il offre des habitats spécifiques de zone côtière qu'il convient de protéger de l'urbanisation. Le Département de Loire-Atlantique est propriétaire de 6 hectares depuis 1974, qu'il a acquis au titre des espaces naturels sensibles, afin de préserver les richesses de ces milieux littoraux.
Site Ouvert au public

Intérêt écologique

Le secteur de Brambel, Rio More et la pointe de la Croix est constitué de rochers maritimes, de pelouses, de petits marais arrière-littoraux, de landes, et de boisements. Ces milieux spécifiques sont identifiés dans la Zone d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF) des Zones résiduelles de Mesquer à La Turballe, menacée par la forte urbanisation et la fréquentation touristique. Cette zone présente de nombreuses rigoles d'érosion en haut des falaises.

Le secteur conserve néanmoins des éléments représentatifs des différents milieux, en constituant une riche frange de végétation le long de la côte rocheuse. On y trouve notamment la rare fougère asplénium marin (Asplenium marinum), espèce protégée au niveau régional, et l'inule perce-pierre (Inula crithmoides) installées sur les corniches arrosées par les embruns, ainsi que, sur les pelouses et landes en arrière-littoral, une forme couchée rarissime du genêt des teinturiers (Genista tinctoria).

Il existe peu d'inventaires faune-flore sur ce secteur encore méconnu.

Le site jouxtant la zone Natura 2000 de Mor Braz, d’une grande importance pour les regroupements d’oiseaux marins sur la façade atlantique, est fréquenté au cours des saisons par différents oiseaux d’intérêt communautaire qui y effectuent une partie de leur cycle annuel. On y voit notamment le puffin des Baléares (Puffinus mauretanicus), espèce pour laquelle la France porte une responsabilité particulière (40 % de la population mondiale).

Un peu d'histoire

Comme en attestent les mégalithes encore visibles sur le site, celui-ci est déjà occupé durant la préhistoire. Piriac connaît ensuite une vague d’occupation gallo-romaine, ce qui a valu à la ville d’accueillir une campagne de fouilles archéologiques en 2005.

Piriac-sur-Mer doit son nom à Waroch II, chef breton venu de Vannes, qui pille le village en 578 avant de s'y installer et le baptiser « Pen Kiriac ». Il est dit qu'à l'époque des Rogations*, afin d’attirer la bénédiction du ciel sur les champs et les récoltes, les paroisses de Mesquer et Piriac-sur-Mer se retrouvaient pour une célébration, à la frontière des deux communes et dressaient en ce lieu-dit un autel et une croix temporaires, dont « la pointe de la Croix » tirerait son nom.

 

* Terme utilisé dans la religion catholique. Les Rogations sont les cérémonies religieuses, prières publiques et processions, qui ont lieu les trois jours précédant l'Ascension et le jour de la fête de Saint Marc, le 25 avril.

 

 

 

 

 

 

Agenda des balades

Il n'y a apparemment aucune visite guidée programmée sur ce site.
Contactez l'association indiquée dans l'encart ci-contre pour en savoir plus sur les prochaines balades organisées.

Contacts

Centre permanent d'initiatives pour l'environnement (CPIE) Loire-Océane

Tel : 02 40 45 35 96 Courriel : contact@cpie-loireoceane.com Site : http://www.cpie-loireoceane.com/