L'étang de la Hunaudière

Au cœur du bocage, le site historique de l'étang de la Hunaudière -propriété de la commune de Sion-les-Mines- est composé de milieux riches et diversifiés. « La queue » de l'étang dont le Département est propriétaire d’une vingtaine d'hectares, est bordée d'habitats patrimoniaux, source de biodiversité comme les lisières, les mégaphorbiaies* et les roselières. * transition entre forêt et zone humide
Site Ouvert au public

Intérêt écologique

228 espèces végétales peuplent la zone départementale de l’étang. On y observe quelques espèces patrimoniales telles que l’hottonie des marais, plantes des eaux calmes, ou encore la knautie des champs, rare en Loire-Atlantique car elle pousse surtout en terrain calcaire. Le site est également intéressant pour l'accueil de la faune car il est au contact direct ou au sein même de trois ZNIEFF* : Étang de la Hunaudière, Forêt de Domnaiche et bois de Quimper et dans la continuité écologique de l’étang de Chahinet de la petite Fenderie. Ces habitats jeunes sont très attrayants pour la petite faune des milieux aquatiques. Le site abrite également différentes espèces d'Odonates (libellules) notamment sur les rives de l'étang et la queue où sont présentes trois cordulidées : cordulie métallique, la cordulie bronzée, la cordulie à corps fin. L'une de ces trois espèces remarquables est protégée au niveau national et semble menacée, plus particulièrement en Loire-Atlantique. Par ailleurs, le site et les prairies qui encadrent l'étang sont des milieux très favorables à deux espèces d'orthoptères (criquets et sauterelles) rares en Loire-Atlantique : le conocéphale des roseaux et le criquet ensanglanté.

 

* Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF)

 

Un peu d'histoire

Situé en Bretagne historique, dans le Pays de Châteaubriant, sur la commune de Sion-les-Mines, le site des Forges de la Hunaudière est un haut lieu métallurgique local. Actif depuis le milieu du 16e siècle, il perd en 1882 sa vocation industrielle métallurgique, mais de nombreux vestiges en témoignent encore. Son développement remonte au début XVIIe siècle. Il est vraisemblable qu'une activité de transformation du minerai de fer y existe alors depuis le milieu du XVIe siècle. Mentionné dans le cartulaire* de Saint Florent en 1146, le site est aussi connu des amateurs de fossiles. En effet, au début du XIXe siècle, on en découvre de nombreux à proximité de la Hunaudière (Calymène, Trilobites, Neseuretus). Aujourd'hui, c'est un lieu touristique, où il fait bon flâner autour de l’étang, sur sentier de balade bordé d’arbres fruitiers.

* recueil de documents

 

Agenda des balades

Il n'y a apparemment aucune visite guidée programmée sur ce site.
Contactez l'association indiquée dans l'encart ci-contre pour en savoir plus sur les prochaines balades organisées.

Contacts

Ligue de protection des oiseaux (LPO)

Tel : 02 51 82 02 97 Courriel : loire-atlantique@lpo.fr Site : http://loire-atlantique.lpo.fr/