Les dunes grises

Le Département de Loire-Atlantique est propriétaire de deux dunes grises boisées, l'une sur la commune du Pouliguen, au lieu-dit Codan, de près de 4 hectares, et l'autre sur la commune de Pornichet, les landes de Cavaro, sur près de 5 hectares. Les "dunes grises des côtes atlantiques" ont le statut d'habitat prioritaire à préserver.
Site Ouvert au public

Intérêt écologique

Les formations dunaires littorales montrent une succession d'habitats depuis la plage vers l'intérieur des terres : la dune embryonnaire, la dune blanche, la dune grise, la dune arbustive, puis la dune boisée.

Ces habitats sont largement conditionnés par des facteurs écologiques comme le vent, la mobilité du sable, la salinité dont les intensités décroissent du rivage vers l'intérieur. La nature sableuse des sols des dunes a une grande influence sur les peuplements végétaux qui doivent résister à de forts écarts thermiques en surface et à une migration très rapide de l'eau à travers le substrat, vers les  profondeurs.

La dune boisée de Cavaro, située à l'arrière du littoral, constitue le stade ultime de l'évolution de la dune.

Elle est principalement boisée de pins maritimes (Pinus pinaster), de pins laricio (Pinus nigra var. corsicana), de cyprès de Lambert (Cupressus macrocarpa), et de chênes verts (Quercus ilex).

La dune de Codan, quant à elle, est principalement constituée de prairies et de quelques bosquets d'arbres.

Son milieu dunaire, riche d'une flore spécifique liée à ses caractéristiques écologiques particulières, est par conséquent le refuge d'espèces rares ou en fort déclin. On peut ainsi y découvrir le buplèvre du Mont Baldo (Bupleurum baldense Turra subsp. baldense), rare en Loire-Atlantique, l'ortie à membrane (Urtica membranacea), qui ne compte que quelques stations en Loire-Atlantique, ou encore l'ophrys araignée (Ophrys sphegodes subsp. sphegodes).

Un peu d'histoire

En 1810, un décret recommande la fixation des dunes dans les départements maritimes, mais il faut attendre 1845 et le rachat des dunes d'Escoublac et de Pornichet par Jacques Yves Berthaut, négociant nantais et créateur de la Société des Dunes, pour que débute la plantation des pins qui allaient fixer les dunes[].

Le « Camp de la Torpille », qui jouxte les landes de Cavaro près de la pointe de Chémoulin, a été installé à partir de 1941. Il sert alors de dépôt à toutes sortes de munitions pour les trois armes de la Wehrmacht allemande : Heer (armée de terre), Luftwaffe (armée de l’air) et la Kriegsmarine (marine de guerre) et est fréquemment bombardé par les Alliés.

La Marine Nationale française occupe à son tour le camp de la libération jusqu’en 1988 et ce site est toujours un terrain militaire, mais sur lequel… paissent des vaches.