Les marais de Lyarne

Situé sur la commune des Moutiers-en-Retz, le marais de Lyarne présente un paysage caractéristique des marais littoraux atlantiques, prolongé au sud par la dune du Collet. Il constitue la limite septentrionale du Marais Breton, beaucoup plus étendu en Vendée.
Site Ouvert au public

Intérêt écologique

De la mer vers la terre se succèdent l’estran, largement découvert à marée basse, la plage avec les épis de protection et les pêcheries typiques, la dune blanche (appelée dune vive ou dune mobile), la dune grise (ou dune fixée) et enfin le marais composé d’un ensemble de métières* délimités par des bossis** pâturés par des chevaux.

Ce site offre une grande diversité de milieux naturels, imbriqués les uns dans les autres : anciennes salines, fossés en eau, prairies, dunes, roselières saumâtres. L’étroite dune est composée de la dune mobile en front de mer, dont l’oyat est la végétation caractéristique, et de la dune fixée, située à l’arrière. La diversité de ses milieux naturels et la proximité de la baie de Bourgneuf font de ce site une zone d’abri et d’alimentation pour les oiseaux, tant en période de reproduction que durant la période hivernale.

On peut y observer l’avocette élégante, l’échasse blanche, ou encore l’aigrette garzette, le tadorne de Belon, la fauvette grisette, le tarier pâtre…

Ce site fait l’objet d’une gestion partagée avec les acteurs locaux (communes,

usagers associations, acteurs économiques..) dans le cadre d’un plan de gestion réalisé ensemble en 2012.Ce site fait l’objet d’une gestion partagée avec les acteurs locaux (communes, usagers associations, acteurs économiques..) dans le cadre d’un plan de gestion réalisé ensemble en 2012.

* fossés reliant les bassins

** talus séparant les bassins en eau

Un peu d'histoire

L’apparence actuelle de cet ancien golfe résulte de la réalisation d’aménagements

hydrauliques par l’homme dès le XIe siècle pour permettre la production de sel. Le commerce du sel prospère au XVe siècle et favorise la création de nombreux ports, celui de Prigny étant l’un des premiers de la baie. Cette production est toutefois progressivement abandonnée à partir du XVIe siècle en raison de l’envasement de la baie, des difficultés d’exportation et de la concurrence méditerranéenne. Comme autrefois, les bossis (talus) sont gérés par pâturage, le marais accueillant à l’heure actuelle élevage, ostréiculture et tourisme, sans oublier l’avifaune.

 

Agenda des balades

Il n'y a apparemment aucune visite guidée programmée sur ce site.
Contactez l'association indiquée dans l'encart ci-contre pour en savoir plus sur les prochaines balades organisées.

Contacts

Hirondelle

Tel : 02 51 74 02 62 Site : http://www.associationhirondelle.fr/